Crèche

La journée

L’ACCUEIL

Le carillon sonne ! Enfants et parents sont attendus. On enlève le manteau, on met les pantoufles, on papote un petit peu. (cf rituel parent/enfant) puis on s’avance vers l’accueillante souriante et détendue. Elle salue et échange quelques mots sur l’état de santé, d’humeur du petit. (A-t-il passé une bonne nuit ?)

Papa ou maman doit partir ! Souvent l’enfant passe de bras en bras, le parent quitte la pièce, c’est la séparation ! (cf rituel accueillante/enfant). Certains ont besoin d’accompagner leur parent du regard par la fenêtre. D’autres vont pleurer ou câliner le doudou. Ou tout simplement le départ se passe le plus naturellement possible. Quoi qu’il en soit, l’accueillante sera attentive et présente. Elle aura les mots qui rassurent et qui font exister les parents en leur absence. (exemple : Maman et papa sont au travail, ils pensent à toi, ils viendront te chercher tout à l’heure avec la voiture. De quelle couleur est la voiture ?… etc)

LES REPAS

Les tout-petits

L’accueillante s’adapte à leurs rythmes physiologiques (sommeil, éveil, faim, soif…) et les respecte. (elle ne réveille pas un bébé pour lui donner son biberon.
Elle explique tout ce qu’elle fait avant de lui donner son repas (« je vais te préparer ton biberon, je vais le chauffer….., te mettre ton bavoir). Elle prend le tout-petit dans ses bras et s’installe avec lui au calme dans le fauteuil d’allaitement et elle lui donne à boire. L’accueillante rassure le petit, elle lui parle, l’encourage. Des regards s’échangent.
Après son rôt elle l’installe sur le tapis d’éveil, le change ou le met au lit. Les biberons sont stérilisés au micro-ondes après chaque utilisation. L’heure du repas ainsi que la quantité bue est notée sur la feuille de rythme de l’enfant.

Les petits qui commencent une alimentation variée.

Les repas sont préparés le matin et selon l’âge des enfants. Les aliments sont présentés séparément, mixés, écrasés avec ou sans viande. Les menus sont variés, différents chaque jour et adaptés à l’âge du petit. Les restes sont jetés. Nous tenons compte des allergies et des régimes. Tout changement (présentation différente, ajout de viande…..) se fait après discussion ou est noté dans le cahier de vie. De l’eau, uniquement, est servie au repas. L’accueillante ou la bénévole veille à avoir tout à portée de main sur une desserte (gant de toilette pour laver les mains et les bouches, essuie-tout,…) (bavoirs, biberons d’eau ou de lait, couverts, médicaments…)
Le dîner est servi vers 11 heures en fonction de l’heure du petit-déjeuner, de la sieste ou du réveil du petit…. L’enfant est installé dans les bras de l’accueillante, le relax ou la chaise haute en fonction de son développement psychomoteur et toujours au même endroit (espace des bébés). Il est prévenu de tout changement (« Maintenant, comme tu sais te tenir assis tout seul je vais t’installer dans la chaise haute »..). Dans la mesure du possible l’accueillante donne à manger à un seul petit à la fois. Elle est secondée par une bénévole ou une stagiaire. On essaie de respecter la continuité dans les différents moments du repas. C’est la même personne qui lève, change et donne à manger. Une relation privilégiée s’établit avec le petit. C’est un moment agréable d’échanges pendant lesquels chacun peut parler et être à l’écoute de l’autre. L’accueillante invite le petit à participer et l’encourage (le petit qui tente d’attraper son biberon pour le porter à la bouche).
Le menu, l’heure du repas, s’il a bien mangé ou pas sont notés sur la feuille de rythme.
Pendant le repas des petits, l’autre accueillante veille au calme avec les moyens et les grands.
Le goûter est servi vers 15 heures. L’organisation est la même que pour le dîner. Les petits reçoivent soit une panade de fruits écrasés ou en morceaux + du pain ou un biscuit, de la compote….. et un complément de lait si nécessaire.

Les moyens et les grands

Une collation leur est servie vers 9 heures. Si l’enfant n’a pas encore pris son petit-déjeuner, il le reçoit à ce moment-là (tartine et/ou biberon). Les collations sont choisies en fonction des goûters. Elles sont variées (tartine, fruits…). L’enfant reçoit un peu d’eau dans un gobelet pour les grands, dans un biberon ou une tasse « anses » pour les autres. C’est également un moment d’échange pour tous.
Le dîner est servi vers 11 heures 30. Tout ce qui est nécessaire est déposé sur un desserte qui reste à proximité durant tout le repas (bavoirs, couverts, bassin avec gants de toilette pour les bouches et les mains, gobelets, assiettes, mouchoirs…).
Les repas sont préparés par un traiteur qui veille à l’équilibre alimentaire et à la variété dans les menus.
Pendant que la bénévole et/ou la stagiaire mixe ou coupe la viande, les légumes et les féculents, l’accueillante aide les enfants à se laver les mains. Les moyens s’installent à leur table et les grands à la leur. L’accueillante s’occupe des moyens et la bénévole et/ou la stagiaire des plus grands.
L’enfant est acteur de son repas. Il choisit lui-même sa place, son bavoir, sa cuillère, son gobelet, son assiette….
Le repas est un moment calme de plaisir, d’échanges divers. L’accueillante favorise l’autonomie en laissant l’enfant manger seul. Elle l’encourage, le conseille et l’aide si le petit le désire. Elle ne force pas à manger. Elle observe et tente de comprendre pourquoi un enfant refuse de manger.
Les plats sont disposés au centre de la table pour les grands. S’ils le désirent ils peuvent se (re)servir eux-mêmes. De l’eau est servie dans les gobelets ou les biberons en fonction de l’âge des enfants.
Après le repas les grands débarrassent leurs assiette, cuillère, gobelet sur la desserte. L’accueillante lave la bouche et les mains de chaque enfant, débarrasse et essuie les tables. Elle balaie, range et note dans le cahier de communication les différentes informations nécessaires concernant le repas de chaque enfant.
L’accueillante gère les arrivées et les départs des uns et des autres pendant le repas. Elle s’informe des habitudes des enfants auprès des parents ou en lisant le dossier personnel du bambin.
Le goûter est servi vers 15 heures 30 quand les tout-petits ont reçu le leur.
L’organisation est la même qu’au moment du dîner.
S’il fait beau, le goûter peut être servi dans la cour.

LE REPOS

Le repos se fait à la demande pour les PETITS dans un local isolé du bruit. Il dormira dans un sac de couchage et s’endormira au son d’une musique douce.
Les MOYENS font la sieste le matin et l’après-midi en respectant leurs rythmes et leurs habitudes (doudou, sucette …). Une accueillante est présente jusqu’à l’endormissement de tous les enfants.
Les GRANDS font la sieste l’après-midi. La mise au lit se fait en même temps. Les enfants se lèvent dès leur éveil. Ce temps d’éveil est primordial et propre à chacun.
Des activités plus calmes peuvent être réalisées avec les premiers levés (lecture….).

LES ACTIVITES

L’enfant est acteur de son développement, il est confronté à lui-même et à ceux qui l’entourent. Le rôle de l’accueillante est de faire preuve de disponibilité, d’attention et d’observation.
Les activités proposées sont limitées et concernent essentiellement les grands.
La plupart des activités se traduisent par des jeux libres qui permettent à l’enfant de laisser libre cours à l’imaginaire et à la créativité.

les petits

Les jeux sont mis à leur disposition sur les tapis d’éveil. L’espace est réaménagé plusieurs fois au cours de la journée. L’importance est donnée à la liberté de mouvements. L’enfant a une tenue « relax » qui lui permet cette liberté de mouvements. Il découvre la musique et différentes matières. Le petit ne sera jamais mis dans une position qu’il n’a pas acquise de lui-même.

Les moyens

L’accent est également mis sur les activités libres avec de temps en temps quelques activités proposées comme (peinture – modelage – jeux musicaux – promenades…….)
Ils ont accès à des jeux adaptés à leur évolution (constructions – voitures – camions – dînettes – poupées ……….)

Les grands

Les activités se diversifient, les mouvements sont plus structurés et se font en petits groupes tout en respectant l’autonomie et le désir de chacun (peinture – collage – gribouillage – ………..)
Les jouets sont de qualité, aux normes de sécurité.
Les enfants peuvent jouer librement dans un espace agréable où ils ne sont pas déranger. S’ils doivent être interrompus dans leurs activités pour être changés ou pour le repas ce sera avec délicatesse et respect.
Dès que le temps le permet des activités en extérieur sont réalisées (jeux extérieurs, visite de la ferme, du boulanger ………)
Les activités quotidiennes sont des occasions privilégiées pour faire participer les enfants (dresser la table – acheter un pain -………….)

Plusieurs fois par semaine, des séances de psychomotricité sont organisées dans la salle appropriée.

Chaque mois un thème différent est développé (les saisons – les fêtes – la nature…….)

LE CHANGE

Le change est un moment de relation individuelle privilégiée entre l’enfant et l’accueillante. Elle invite le petit à venir à la salle de bain (exemple : « Tu es occupé ! ce n’est pas grave, je vais changer ton copain, à plus tard ! » -« Je vais laver ta bouche, changer ton lange »…) Elle l’avertit de chaque geste, l’invite à participer et le respecte dans ses mouvements. C’est aussi un moment où l’on peut bavarder, jouer, chatouiller doucement, rire ou tout simplement se regarder.
Lors de l’apprentissage de la propreté l’équipe veille à l’intimité de l’enfant.
L’acquisition de la propreté est liée à la maîtrise de la marche, à celle des sphincters et se met en place quand l’enfant est prêt et le décide. L’enfant va à son propre rythme. On ne force jamais un enfant à aller sur le pot : ça se fait à sa demande ou suite à une proposition de l’adulte au moment du change. Le phénomène de groupe peut suffire à inciter l’enfant quand il est prêt à expérimenter cet apprentissage. Cet apprentissage se fera en collaboration avec les parents.